C’est un peu différent 

En ce moment, ma créativité est au second plan.

Il y a lui:


Lui qui entame un parcours long, délicat et parsemé d’attente. Un bilan logopédique, des tests encore et encore. Des étapes que nous avons déjà franchis.

Lire pour la première fois ou relir des livres avec des mots obscure qui éclaire.

Avoir des amies en or qui épaule ce parcours.

Découvrir qu’on choisi bien nos écoles. Tant le coin de paradis qui a fermé que leur nouvel eldorado.

Préparer un rdv avec une maîtresse motivée à mettre en place ce qui faut.

Devoir repenser la maison pour afficher partout des choses. Réfléchir comment l’aider. C’est un ensemble de points qui prennent  de la place et mette la créativité loin de moi.

Début de semaine. 

Aujourd’hui, je suis monté au grenier. Là il y a mon atelier.  Qui redeviendra d’ici quelques semaine mon espace créatif de base.

J’y ai accumulé tant et tant. Les sacs plein d’accessoires créatif donne par Sévrine, ou encore par mes beaux-parents.

Cette accumulation de Choses me laisse démoraliser. Je vais m’y prendre petit à petit. Trouver « où » mettre les playmobils d’Estène mis en haut pour jouer tranquillou sans minipouce de 4 et 2 ans qui démontent ses histoires.

Déblayer ma table. Envisager d’en mettre une seconde, avec dès étagère au dessus pour stocker mes créations, mes projets en cours.

Aujourd’hui, je vais juste masser quelqu’un et profiter de l’apaisement que cela implique 😉

Je prépare mon coin massage avec de l’aide.

J’ai aussi un livre qui va occuper toute ma semaine de lecture :